Shin Dojo Kai
Ecole de Karate-Do

L'humour, arme du sage.

Arbre

Un petit homme qui n'était plus très jeune, entra un soir dans un restaurant d'un des quartiers les plus mal fréquentés de Naha. A peine avait-il franchi la porte qu'il eu juste le temps de contracter ses muscles dorsaux avant de recevoir un coup de poing par derrière. Le petit homme attrapa aussitôt la main de l'assaillant. La tordant fermement, il traîna son agresseur à travers le restaurant, sans même le regarder, puis commanda de la nourriture et du sake.

Après avoir bu quelques gorgées avec sa main libre, il tira devant lui son assaillant pour le voir. L'ayant fixé d'un regard neutre, il finit par lui déclarer:

"Je ne sais vraiment pas pourquoi vous m'en voulez jeune homme, mais que diriez-vous de prendre un verre avec moi ?"

Ce petit homme s'appelait Anko Itosu et était un des plus fameux maîtres du Karate d'Okinawa. Funakoshi Sensei fût son disciple.

Quelques années aprè cette mésaventure, alors qu'il se promenait paisiblement pendant la nuit, Itosu Sensei reçu un terrible coup de poing dans le dos. Cette fois encore, il banda ses muscles dorsaux à temps et saisit la main de son agresseur. Toujours sans se retourner, il traîna son agresseur sur plusieurs mètres qui essayait de se dégager.

Visiblement inquiet, le jeune homme s'excusa avec zèle et supplia le Sensei de lui pardonner. Celui-ci se tourna alors et posa ses yeux sur lui et dit:

"Vraiment, vous n'êtes pas raisonnable. Vous ne devriez pas essayer de faire des tours de ce genre à un vieillard comme moi."

Cela dit, il relâcha son jeune agresseur et continua sa promenade nocture.

de "Contes et récits des arts martiaux"