Shin Dojo Kai
Ecole de Karate-Do

La respiration : inspiration et expiration.

La respiration, c'est la vie.

Une bonne respiration amène à avoir une bonne posture, le dos se rectifie, devient plus droit et inversement avec un dos droit, on a une bonne respiration. On respire mieux, l'oxygène peut entrer facilement partout dans le corps et la fatigue physique diminue considérablement. La respiration a une influence capitale sur le mouvement, l'action, les émotions...

L'expiration est particulièrement importante, car c'est à ce moment que notre corps se détend et que beaucoup de choses se passent. Tout aussi important est le moment entre l'expiration et l'inspiration, ce que l'on appelle "Inter transitional phase". C'est à ce moment que notre corps est instable et vulnérable, mais c'est aussi un moment où il est plus facile d'influencer la direction des mouvements d'énergie.

ki kanji

Caratère chinois traditionnel qui désigne le qi, aussi utilisé ki dans les caractères japonais kanji.

Au moment où l'expiration se termine et où on commence à inspirer quelque chose se passe dans notre corps. Les personnes en manque d'énergie ont tendance à inspirer rapidement après avoir expirer superficiellement. Mais si on inspire lentement, on a automatiquement envie d'avoir un dos bien droit. L'inspiration et la position du dos sont étroitement liées.

Notre corps fonctionne sur quatre formes d'existence : l'Âme, l'émotion, l'intellect et l'instinct. Un des objectifs du Karaté est de développer l'Âme (Shin) et l'instinct (Hara) pour équilibrer l'émotion et l'intellect.

Mais comment développer le Shin? Avoir la foi peut-être important, avoir une croyance en une religion où une autre forme de discipline aide l'Âme à se développer, bien sûr. Mais avoir simplement l'intention de faire du bien aux autres peut revenir au-même. Lorsque l'Âme trouve sa propre place, nos émotions imprévisibles peuvent être mieux maîtrisées.

Si le Karaté est une technique très physique, il recouvre aussi une démarche intérieure pour trouver la paix intérieure pour soi, et pour les autres.

Marc Wafflard